Race: Jack Russell

Jack RusselManage

Jack Russel Deux adorables mâles et deux superbes femelles sont disponibles immédiatement. Le Jack Russell Terrier est un chien éveillé et énergique.
Disponibilité: 29 sept 2020
 900 € 
Agréé

Jack RusselManage

Jack Russel Deux adorables mâles et deux superbes femelles sont disponibles immédiatement. Le Jack Russell Terrier est un chien éveillé et énergique.
Disponibilité: 21 sept 2020
 900 € 
Agréé

Chiots Jack Russell tricolor et bleu nés à la...Peer

Chiots Jack Russell tricolor et bleu nés à la... Nous avons une nichée très belle des chiots Jack Russell nés chez nous. Les 2 parents sont aussi chez nous, ce sont notre chiens, et ils sont très gentils.
Disponibilité: 19 sept 2020
 900 € 
Agréé

Jack Russel TerrierCiply

Jack Russel Terrier Je vends deux Jack Russel Terrier "mini" issus d'une amourette entre une mère "tricolore" d'origine Belge et un père "tricolore" d'origine Française "confirmé L.O.F." (famille inscrite au L.O.F.).
Disponibilité: 9 oct 2020
 800 € 
Agréé


'Jack Russell': vous pouvez enregistrer votre recherche et recevoir un e-mail dès qu'une nouvelle petite annonce est publiée avec ce mot clé!

E-mail:


(service gratuit. Supresssion possible à tout moment. Respect de la vie privée)

Derniers messages à propos de: Jack Russell

Jack Russell

Bonjour,

Quelqu'un pourrait me dire ou trouver des éleveurs de Jack Russell svp dans notre pays ou alors nord de la France (59) ou bien encore en Lorraine.
Que ce soit pro ou particulier je prends ^^


Merci.
....

Qui a un Jack Russell ?

J'ai un chiot jack de 3 mois depuis lundi dernier, un mâle qui s'appelle Kenny.

Vous en possédez aussi ? Comment se sont passés les 1er jours de votre chiot avec vous ?
....

Jack russell avec taches grises

Coucou tout le monde,
Voila, je viens de croiser une connaissance qui vient d'acheter, assez cher un Jack mâle (5OO euros). Le voyant, je m'interroge sur ses origines, c'est un très beau chiot de 3 mois, il a une robe blanche et...., des taches grises (quand je dis gris c'est gris souris). Je n'ai jamais vu un jack avec des taches grises, cela existe-t'il ?
Je pense pour ma part qu'il ne s'agit pas d'un pur race, qu'en pensez vous ?
Dans la description de la race on dit robe blanche avec taches rousses ou noires, on ne parle jamais de gris.....
Ceci dit il est magnifique, craquant, mais enfin....
....

Le standard du Jack russell

Apparence génerale:

Tête et crâne:

Le crâne doit être plat et modérément large allant en se rétrécissant vers les yeux et aboutissant à un muzeau large avec une très forte machoire .Le stop est bien définit mais peu prononcé.La distance entre la truffe et et le stop doit être légèrement plus courte que du stop vers l'occiput,avec des muscles zygomatiques bien développés.La truffe est noire.

Les têtes en forme de dôme ou de "pomme" sont à éviter.Le museau en sifflet est un défaut.Le stop doit être ni très prononcé ni trop léger(pas autant que le border terrier mais certainement plus qu'un fox terrier).Les axes du crâne et du chanfrein doivent être paralèlles.

La tête est un des éléments les plus essentiels du jack russell terrier.Elle traduit l'expression de l'animal. La tête correcte est très légèrement prononcée entre les oreilles et se termine par un muzeau large et fort,qui est plus court que la distance entre le stop, bien défini, et l'occiput.

Yeux:

Petits, foncés dégageant une expression d'intelligence et de curiosité. Ils ne seront JAMAIS proéminents et les paupières doivent être bien serrées. Le contour des paupières est pigmenté de noir. En forme d'amande.
Les yeux clairs sont un défaut tout comme les yeux grands et ronds qui abiment l'expression du chien.La pigmentation autour des yeux des jeunes chiens à tête blanche(très souvent absente) peut parfois tenter à apparaitre,bien que ceci doit être reconnu, il ne doit pas être pris en consideration lors du jujement,car il n'est pas possible de savoir le moment où il sera corrigé ou pas.Les chiens à tête blanche ,qui possèdent des paupières et une truffe bien pigmentées ne doivent pas être pénalisés.Les chiots peuvent manquer de pigment autour des yeux, de la truffe et des lèvres.

Oreilles:

Arrondies ou tombantes,pas trop épaisses et d'une bonne mobilitée.

La "texture" doit être souple et délicat au toucher ,pas grossier ni lourd.Les oreilles droites(en érection) ou semi-érectées sont un défaut.Un chien qui travaille sous terre nécéssite des oreilles "couvertes".Le plis de l'oreille ne doit pas dépasser(ou très légèrement) le sommet du crâne.

Bouche:

Large, haute, avec des machoires puissantes. Lèvres bien jointives et pigmentées de noir. Les dents sont fortes et l'articulées en ciseau.

Cou:

Le cou fort, net, s'élargit progressivement vers les épaules. Le cou doit être puissant pour permettre au terrier de travailler dans des espaces restreints.

Membres antérieurs:

Epaules: Obliques, bien inclinées vers l'arrière et pas surchargées en muscles.
Bras: De longueur suffisante pour assurer le positionnement des coudes juste sous le corps, avec le sternum bien en avant de la pointe de l'épaule.
Avant-Bras: Ossature droite de l'épaule jusqu'au orteils, que le chien soit vu de face ou latéralement.
Les épaules DOIVENT être bien obliques.

Corps:

Proportionné, légèrement plus long que haut, c'est à dire que la distance entre le garrot et la base de la queue est plus longue celle du garrot au sol.
Le poitrail est haut plutôt que large, bien dégagée du sol, de sorte que le sternum est situé à mi distance entre le garot et le sol.
Le dos est droit.
Les côtes, bien cintrées sur la colonne vertebrale, s'aplatissent sur les cotés, de sorte que deux mains de taille normale puissent en faire le tour derrière les coudes-périmètre de 40-43cm.
Les reins sont courts ,puissants et fortement musclés.

Membres postérieures:

Les membres postérieurs doivent montrer une bonne impulsion sans sautillement .
Jarrets placés bas.

Pieds:

Ronds, durs, avec de bons coussinets, pas larges, orteils modérément arqués, tournés ni en dehors ni en dedans

Queue:

Peut tomber au repos. Lors du mouvement, elle doit être en érection. Dans le cas où elle est amputée, l'extremité doit être au même niveau que celui des oreilles.

Poil:

Peut-être lisse, dure ou cassé. Doit être impermméable, résistant et dense.

Couleur:

Il FAUT que le blanc prédomine avec des marques noires, brun ou feu. Le brun peut aller du "citron" vers l "acajou".

Taille et poids:

Taille idéale: 25.5cm(10pouces)- 30.5cm(12pouces)
Le poids en kg correspond à 1kg pour 5cm de hauteur au garrot, c'est-à -dire qu'un chien de 25cm doit peser approximativement 5kg et un chien de 30 cm devrait peser 6 kg.

Défauts:

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considerer comme un défaut et doit être pénaliser en fonction de sa gravité. Cependant,les défauts suivants, doivent-être particulièrement pénalisés:

1.Manque de caractéristiques de type terrier.
2.Manque d'équilibre,càd,hyper-éxageration d'un point quelquonque du standard.
3.Allures apathiques ou défectueuses.
4.Dentition défectueuse.

NB:les mâles doivent avoir deux testicules d'apparence normale complètement descendus dans le scrotum.
....

Le Jack Russell Terrier.

Un peu d'histoire.

Le terrier Jack Russell est une race de terriers actifs. Il doit son nom au pasteur John Russell, qui, au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle, s'était fait connaître comme éleveur d'une des meilleures lignées de Fox Terriers au Devonshire, en Angleterre.

Dans l'élevage du Jack Russell, les caractéristiques recherchées renvoient toutes à la chasse du renard : sa couleur, sa constitution, son caractère et son intelligence. Le corps est compact, bien proportionné, avec des épaules bien formées, les pattes droites, et le plus important, une poitrine ramassée (qui doit pouvoir être enserrée aisément dans deux mains de taille normale, sur la partie la plus large, derrière les épaules). Le Jack Russell doit avoir une grande souplesse lui conférant une liberté de mouvement optimale sous terre, pour être en mesure de traquer sa proie dans le terrier, dans les galeries les plus étroites.

Pendant plus d'un siècle, les amoureux des terriers actifs ont veillé à maintenir la lignée du Jack Russell en préservant son authenticité. Ainsi, le Jack Russell s'est tenu à l'écart des évolutions suivies par le Fox terrier du Kennel Club, et se présente aujourd'hui tel qu'il était jadis ; ceci vaut également pour ses qualités de terrier actif.

Le standard de la race.

Un peu d'histoire...

Depuis le 25 octobre 2000 (date de publication du standard du Jack Russell Terrier) et le 4 juin 2001 (date de publication de ce nouveau standard du Parson Russell Terrier) les choses sont claires du point de vue de la taille et sont redevenues ce qu'elles étaient avant la reconnaissance officielle de la race par le Kennel Club : c'est-à-dire qu'en exposition, les petites tailles et les grandes tailles sont jugées séparément comme cela se faisait avant 1990 dans les expositions organisées par le Club du Jack Russell Terrier de Grande-Bretagne. En 1990, le Kennel Club confie au Club du Parson Jack Russell Terrier la gestion de la race après avoir adopté un standard favorisant les grandes tailles.

Cela était une erreur. La majorité des chiens Européens, mais aussi Australiens, et Américains étaient de petites tailles. La F.C.I. (Fédération Canine Internationale) à laquelle n'appartient pas la Grande-Bretagne, fort embarrassée par ce choix, finit par accepter le standard Anglais, mais en y incluant les petites tailles. Ce standard provisoire dura 11 ans. Il était bâtard et boiteux, donnant des tailles idéales à 33 et 35 cm, mais acceptait les petits chiens jusqu'à 26 cm.

Donc actuellement en Europe continentale, mais aussi en Australie et aux États-Unis, la race a deux variétés :

- Le Jack Russell Terrier, de 25 à 30 cm.
- Le Parson Russell Terrier, de 31 à 38 cm.

Le standard est capital pour la race car il affirme les liens privilégiés du Jack Russell et du renard :

1. « Il s'agit d'un terrier de travail destiné au déterrage. »

2. Ceci suppose qu'il en ait « le caractère et les aptitudes physiques. »

3. Ce standard a donc l'avantage remarquable de lier le standard du Jack Russell Terrier au standard du renard et l'on peut affirmer que de ce point de vue il ne pourra être modifié ou dévié par les maniaques des expositions...

Le caractère.

Le Jack Russell est un chien fier, hardi et énergique. Très fidèle et intelligent, sa première qualité est sa capacité au travail, suivie immédiatement par d'indéniables qualités de compagnon.

La personnalité unique du Jack Russell est propre à en séduire plus d'un, mais il convient de faire remarquer que ce chien ne convient pas à tout le monde. La vie en ville, en appartement, ou dans un cadre paisible est peu adaptée aux penchants naturels du Jack Russell. Tous ceux qui se sentent attirés par cette race doivent bien comprendre que ces petits chiens ont d'énormes besoins de mouvement et de compagnie humaine.
Il est essentiel d'être en mesure de donner au Jack Russell suffisamment d'exercices corporels, d'occasions de manifester sa brillante intelligence et de contacts humains. Ces chiens s'adaptent à n'importe quel environnement mais il ne faut jamais perdre de vue qu'ils ont été élevés avant tout comme chiens de chasse.

Le Jack Russell peut se révéler un animal domestique merveilleux pour toute la famille et il fait très bon ménage avec les enfants qui savent se comporter avec lui. Il ne faut cependant pas compter que le Jack Russell, vu son instinct, se laisse monter comme un cheval. L'une des qualités les plus surprenantes du Jack Russell est cependant son caractère affectueux et amical. Il est spécialement bien disposé à l'égard des petits enfants.

L'éducation.

Sa sociabilisation:

Le Jack Russell Terrier, comme tous les autres chiens, est un carnivore domestique. Cette définition vétérinaire, résume tout de même bien le caractère originel du chien : prédateur et ami de l'homme. Cette amitié, source de plaisir et de bonheur est innée chez le chien et en particulier chez le Jack Russell Terrier, mais elle doit être « canalisée » et « balisée ».

La socialisation est fondamentale. Entre 4 et 12 semaines, les chiots doivent découvrir le monde sous toutes ses facettes. Le rôle de la mère est essentiel, celui de l'éleveur également.
Ils doivent pouvoir jouer avec d'autres chiots, nouer des contacts avec des chiens adultes et apprendre les règles sociales de la vie canine. Le chiot va apprendre à se soumettre et à se contrôler.
Il est important de leur faire découvrir la ville, ses voitures et ses bruits. Et pourquoi pas les chats, poules et autres animaux qu'ils seront amenés à côtoyer !...

La propreté:

C'est sans doute la première difficulté que vous allez rencontrer dans l'éducation de votre chiot. Il arrive chez vous à l'âge de deux ou trois mois après un voyage souvent long, quelquefois pénible, qui représente sa première expérience solitaire loin de sa mère et du chenil de son enfance. Il a le droit d'être complètement désorienté.
Et pourtant, s'il est bien né, en quelques minutes il frétille de la queue, se précipite sur toutes chaussures qui bougent dans la maison, se trouve très vite chez lui et fait pipi sur le beau tapis du salon... Pour beaucoup de nouveaux propriétaires, cette première expérience (et les futures) risque d'être rébarbative et décourageante. Pour les autres, déjà expérimentés en la matière, et qui ont choisi de prendre un autre chien, elle est banale et fait partie des petits inconvénients du statut de propriétaire de chien.

Quelques conseils...

Il faut apprendre au chiot à faire « pipi », et le reste bien sûr, en dehors de la maison. Pour cela, il faut lui créer des réflexes conditionnés à des heures fixes, assez souvent au début et deux à trois fois par jour plus tard. Si son éleveur l'a déjà conditionné à faire ses besoins sur des journaux étalés, il faut continuer cette excellente habitude.
Après un repas, pensez à toujours sortir le chiot dont le remplissage abdominal (souvent important) crée un besoin impérieux. Si possible, l'environnement doit toujours être le même (herbe, graviers).

Et la nuit, doit-il se glisser sous votre couette ? Quand il est adulte et pour quelques raisons exceptionnelles, il peut de temps en temps partager votre chambre. Chiot jamais ! Il doit apprendre la solitude nocturne dans une pièce, toujours la même et de préférence carrelée. Une excellente méthode consiste à l'enfermer pour la nuit dans un Vari-Kennel. Très vite, cette petite boîte devient « sa niche » où il aime spontanément dormir dans la journée, à l'abri de l'environnement familial. L'apprentissage du Vari-Kennel est facile. Au début, le chiot pleure... Ne cédez pas à la tentation ! En quelques nuits, il devient sage.
Plus tard, en voyage, à la chasse, dans la voiture, le Vari-Kennel vous rend de grands services. Votre voiture reste propre et votre Jack Russell Terrier trépigne de joie en vous voyant embarquer la boîte dans l'auto. Vous avez créé un réflexe conditionné de ballade ou de chasse.

Chez l'éleveur ou le propriétaire de plusieurs chiens, le problème peut être différent. Le chiot peut vivre avec sa mère plus longtemps, même si elle est sevrée. Il peut très vite avoir l'expérience du chenil où il n'a pas la nécessité d'être propre. C'est à ce moment qu'il faut commencer le conditionnement à l'aide de journaux. Mais cela ne suffit pas ! Le chiot, pour être sociabilisé, doit faire des séjours à la maison comme son compagnon citadin. Ceci est capital pour l'apprentissage de sa vie relationnelle avec l'homme. Un chien qui reste confiné au chenil, sans véritable contact affectif humain risque de rester psychiquement handicapé.

Le dressage!!!!

Il peut être que progressif et lent pendant toute la croissance du chien. De cette façon, il s'effectue facilement et sans accroc. Il n'est pas question de décréter un beau matin qu'il faut commencer un « dressage » parce que votre chien vous a désobéi la veille !

Chez vous, le chien a très vite besoin, par atavisme, de se situer socialement dans la hiérarchie de la « meute » familiale :

– Au chenil, les choses sont claires, le mâle ou la femelle dominant lui apprend très vite la hiérarchie de la meute, en particulier « à la gamelle ».
– Dans le milieu familial, le risque est que tout le monde ne parle pas le même langage et que les interdits ne soient pas les mêmes pour tous.

Parlons du langage:

Il n'y a rien de plus ridicule que d'entendre une « mémère à son chien-chien » faire de longs discours à sa petite chose favorite. Le chien bien entendu ne comprend rien et retient uniquement l'intonation de la voix de sa maîtresse qui « gronde » en élevant le ton ou qui « caresse » en susurrant des mièvreries.

Le vocabulaire doit être volontairement restreint, quelques mots suffisent :

– Viens ! pour appeler.
– Assis ! pour demander l'immobilité.
– Derrière ! pour le faire marcher derrière vous ou à côté.
– Non ! pour stopper une action immédiate (monter sur la table, sauter sur un convive, lever la patte à la maison, etc. ).
– Apporte ! pour vous ramener un objet de jeu ou un gibier.
– Aller ! pour l'envoyer jouer ou pour commencer une action de quête de chasse.
Avec ces six mots, tout le dressage est possible.

Bien sûr, vous pouvez en ajouter quelques-uns dont vous avez l'habitude pour la joie, la colère ou la flatterie; mais pas trop ! Avec ce langage simple, vous pouvez « baliser » votre chien et mettre en place les « interdits » qui vous semblent indispensables.
Attention, sous peine de « déboussoler » votre Jack Russell et rendre le dressage difficile, le langage et les interdits doivent impérativement être les mêmes pour tout le cercle familial.

Les Interdits:

À côtoyer beaucoup de Jack Russell Terriers, on s'aperçoit vite que s'ils sont souvent bien éduqués certains sont de véritables « sales gosses ». Un chien bien élevé ne tire pas sur sa laisse et reste calme en compagnie. Il est « dominé » par le dressage de son maître. À l'inverse, celui que les éleveurs ont tendance à appeler « le chien de particulier », s'il n'a pas été bien éduqué, tire sur sa laisse, trépigne, gémit, aboie et rend la vie impossible à son propriétaire qui avoue son impuissance en lui tenant des discours inutiles. Le maître est dominé.

L'apprentissage du langage:

Viens ! Vous appelez le chien avec le « viens » et vous restez immobile. C'est le chien qui doit se déplacer, jamais le maître. Vous récompensez ensuite votre compagnon avec une friandise et une caresse. L'apprentissage est rapide. Attention : après une bêtise, il ne faut jamais utiliser le « viens » pour l'appeler afin de le gronder ou le corriger. Après une ou deux expériences de cette nature, le chien n'obéit plus à l'ordre viens !

Non ! Il est prononcé dans l'action immédiate d'une bêtise ou d'un interdit, jamais après ! Le chien vit le présent. Une « engueulade » ultérieure ne sert à rien. Elle est négative et oblige le chien à la fuite ou au conflit.
Toujours dans l'action, le « non » peut être précédé d'une tape sèche avec la main, sur une patte ou la tête. Si l'interdit est commis trop loin de vous, vous ne devez rien faire ! Quelquefois et toujours par surprise, vous pouvez lui lancer des objets (verre d'eau, boîte d'allumettes, graviers etc..) qui lui font stopper l'action. Au chenil, le chien qui fait sa soumission à un autre, stoppe immédiatement la colère de ce dernier et assure sa survie. Faites de même ! Après une faute sanctionnée, si le chien vous fait sa soumission, calmez-vous immédiatement et flattez-le. Il ne sert à rien de crier après le chien en prononçant son nom d'un ton furieux. Son nom doit systématiquement être associé à quelque chose d'agréable qui doit le faire venir. Vous ne devez pas non plus le menacer avec la main ou un objet. Si cela peut vous aider à stopper votre colère, n'hésitez pas à l'isoler ou à l'attacher loin de vous.

Assis ! Vous levez la main ou un doigt en prononçant doucement « assis » et vous obligez le chien à s'asseoir avec l'autre main, la première restant tendue. Dès qu'il est assis, vous lui offrez une récompense. La répétition de cette leçon conduit le chien à la position assise à l'ordre. Mais attention, pas d'énervement ! Les leçons doivent être très courtes (une à deux minutes) et répétées dans le temps (une par jour ou tous les deux jours).
Ne soyez jamais pressé ou impatient.

Derrière ! Il vous faut une petite barrière à claire voie que vous trouverez dans votre jardin ou dans un parc. Vous obligez votre Jack Russell Terrier à rester derrière la barrière que vous ouvrez et refermez. Au début, l'ordre « derrière » se donne en levant la main comme pour le « assis ». Bien enregistré, ce réflexe est très utile lorsque vous ouvrez la porte pour éviter que le chien s'échappe ou se rue sur un visiteur.

D'une façon générale, vous devez avoir à l'esprit que le dressage s'obtient lentement, sans brutalité et que c'est finalement l'amour du Jack Russell Terrier pour son maître qui le permet. Vous devez toujours récompenser les progrès acquis et les bonnes actions par une caresse ou une friandise. Il faut trouver des palliatifs aux bêtises. Par exemple, le chiot qui mordille tout, doit avoir sa balle ou son jouet que vous lui donnez immédiatement après un « interdit » de mordillement, etc.

Si vous avez plusieurs chiens chez vous, il est très important de surveiller vous-même leur comportement « à la gamelle ». C'est là que vous pouvez rapidement évaluer, leur bonne santé, leur embonpoint, leur appétit, leur humeur. Sur une portée de chiots, vous reconnaîtrez très vite, les coléreux, les gais, les tristes, les timides, les beaux, les moins beaux, etc. Lorsque votre dressage est terminé et suffisant, il faudra « l'entretenir » à la gamelle. Par exemple, vous obligez le chien à manger à l'ordre. S'ils sont plusieurs, les autres regardent le premier manger et attendent leur tour... Si vous réussissez cela, ce qui est relativement facile, vous avez réussi votre dressage et vous êtes le dominant de la meute !

Un point particulier du Jack Russell Terrier:

Entre quatre et six mois, il y a une période difficile où le chien va vous tester. Il était jusqu'à présent docile, joueur, déjà obéissant et un jour, c'est comme s'il avait tout oublié, en particulier revenir à l'appel de son nom ou de viens. Pendant cette période difficile, soyez patient et calme et recommencez l'apprentissage du « viens » avec douceur. Si vous avez du mal à garder votre calme, arrêtez tout et recommencez un mois plus tard.


Le Jack Russel Terrier est til le chien qu'il vous faut?

Les Russell terriers (Jack et Parson)

… sont avant tout et en premier lieu des chiens de chasse.
… sont sélectionnés pour aller au terrier.
… sont de gros chiens dans de petits corps.
… ont besoin d'une discipline ferme mais logique.
… peuvent devenir très possessif.
… sont connus pour harceler, blesser ou tuer les autres petits animaux.
… sont en forme jusqu'à 15 ans et plus.
… ont absolument besoin d'un terrain clôturé.
… ont besoin d'un minimum d'éducation.
… peuvent être destructeurs s'ils ne sont pas surveillés et surtout utilisés.
… sont des chiens de campagne.
… ne sont pas recommandés comme chien d'appartement.
... ne tolèrent pas les maltraitances.
... sont des joueurs insatiables.
… ne ressemblent pas aux chiens des films ou d'autres formes de médias.
Pour conclure, les Russell terriers requièrent un engagement à long terme, d'activité, d'exercice, d'éducation.

Le pedigré:

Le pedigree est souvent considéré comme "un papier inutile réservé aux snobs et aux frimeurs". Pourtant, les éléments fournis par ce "papier inutile" vont conditionner 10 à 15 années de la famille qui accueillera le gentil toutou.
En effet, si l'on décide d'acquérir un jack russel c'est parce que ce chien présente des caractéristiques physiques particulières (taille, pattes courtes, physionomie, oreilles tombantes...), mais également un caractère et des aptitudes spécifiques (dynamique mais pas nerveux, chien de déterrage...). Mais comment être sûr que la petite boule de poils attendrissante deviendra bien un jack russell et non un parson russell terrier?

il faut savoir que le pedigree n'est pas une garantie de bonne santé du chiot.Il ne remplace en rien son carnet de santé!

Vérifier les origines du chien:

Le seul moyen, de vérifier les origines du chien, de s'assurer que ses parents, grands-parents et arrière-grands-parents appartiennent bien à la même race et sont des jack russell sans mélange . Et le pedigree remplit ce rôle: mini arbre généalogique, il retrace au moins sur trois générations les ascendants du chien. C'est à ce titre que l'on dit que "le pedigree témoigne de la pureté de la race".

Choisir son chiot:

Tout ce qui est petit avec une tache sur l'œil n'est pas un jack …
Il est hélas notoire que l'on observe une grande disparité chez les jacks proposés à la vente.
Entre les chiots importés à la santé douteuse et vendus à peine moins cher dans des animaleries douteuses, et les vilains chiens hypernerveux, aux oreilles droites, ou démesurément grands proposés par des éleveurs peu scrupuleux qui ont choisi cette race "parce que ça se vend bien" et ont oublié de l'aimer, les acquéreurs potentiels ont toute la latitude pour se faire arnaquer.
Et l'on ne parle pas des chiens non inscrits au LOF et qui - par définition - ne sont pas des chiens de race (la loi du 6 janvier 99 est là pour le rappeler : si dénommer jack un chien non LOF est désormais puni par la loi, acheter un tel chien exclut tout recours si l'animal s'avère ne pas ressembler - de par son physique ou son caractère - au jack précisément décrit par le standard de la race).

Vous ne connaissez aucun éleveur et il vous parait de toutes manières évident qu'un chien s'achète en animalerie,
de façon à avoir le choix, d'une part, mais également dans un souci pratique et de proximité.

Vous trouvez les chiots craquants et repartez avec l'une de ces boules de poils.

Félicitations !

Sans le savoir, vous venez de participer au troisième plus gros trafic entre les pays de l'Est et le territoire français.

Sans le savoir, vous venez de participer à l'hécatombe de centaines de milliers de chiens chaque année.

Sans le savoir, vous venez d'acquérir un chiot qui développera, au mieux, des problèmes comportementaux,
au pire, des maladies incurables et/ou foudroyantes.

L'alimentation:

A 2 mois, le chiot mange 3 repas ; préférer une alimentation industrielle de qualité type croquettes à la ration ménagère. Rapidement, votre chiot va se contenter de 2 repas.

Un aliment chiot convient jusqu'à 5/6 mois, ensuite donner des croquettes (aliment de maintenance) Premium adaptées aux chiens adultes. Attention aux dates de validité : certaines vitamines sont fragiles.

De l'eau à volonté (que vous supprimez en début de soirée après son dernier repas afin de faciliter l'apprentissage de la propreté nocturne)

Et enfin, son entretien:

Sans même parler de préparation aux expositions de beauté, le chien de la maison a besoin de soins réguliers ; quoi de plus désagréable qu'un chien sale et malodorant. De plus, l'entretien régulier de votre compagnon vous permet de contrôler son état physique : eczéma, rougeurs de la peau, parasites externes, conjonctivite, otite... repérés rapidement seront plus faciles à traiter.

Une paire de ciseaux droits est toujours utile pour couper, par exemple, les poils surabondants entre les coussinets. Le coupe-ongles est peu onéreux et bien pratique (n'oubliez pas de couper l'ongle des ergots antérieurs).

Le jack russell, qu’il soit à poil lisse ou à poil dur, est un terrier à poil rêche. Ce type de chiens a un pelage double qui nécessite une épilation de temps en temps. Bien entendu, si vous êtes chasseur, il ne faut pas épiler votre jack durant la période de chasse : le poil rude de votre chien va le protéger des ronces et des broussailles. Il est vrai que certains chiens à poil très lisse, malheureusement dépourvus de sous-poil, ne demandent aucune épilation : mais, ils perdront leurs poils tout au long de l’année, et il faut très régulièrement les panser avec un gant spécial en caoutchouc.

Faut-il ou non laver votre jack ? En théorie, non. Laver son chien, trop souvent, peut être désastreux pour le poil, qui perd ses huiles essentielles, devient mou et sans tenue. Pourtant, un chien vivant en ville est à hauteur de toutes les poussières et pollutions automobiles. Aussi, doit-il être plus souvent lavé qu’un chien vivant à la campagne. L’essentiel est d’utiliser un shampooing spécifique que vous trouverez chez votre vétérinaire, dans les magasins spécialisés ou sur les stands d’expositions. En effet, la peau du chien est différente de celle de l’homme : elle est plus fine, son pH est plus basique. Les shampooings humains, même réputés " doux " sont à proscrire, car, trop agressifs et trop acides.

Si vous lavez votre chien dans votre baignoire, disposez au fond un tapis antidérapant. Utilisez de l’eau tiède et un bon shampooing d’entretien, alcalin ou neutre. Mouillez votre jack, en évitant de lui envoyer de l’eau ou du shampooing dans les narines, les yeux ou les oreilles.
Frottez-le entièrement en faisant mousser le produit. Le rinçage doit être soigneux, prolongé et réalisé sur l’ensemble du pelage. Le séchage est une phase importante de l’opération : on peut entourer son chien, dans une serviette éponge, et le frictionner énergiquement à rebrousse-poil.



Voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue...

Après des heures de lectures sur "notre passion"...
J'espère vous avoir transmis un peu de mon amour pour Jack Russell Terrier.
....

Jack Russell

Bonjour, je voudrais avoir un jack russell mais beaucoup de personne de mon entourage m'en déconseille car ca déchire tout est-ce par manque d'éducation ou autre chose?Pouvez-vous m'aider?Merci.....

Jack Russell: choix du chiot

je vais avoir un jack russel et j'aurai voulu savoir si les femelles sont plus dociles que les males...:roll:
merci
....

Contact   |   Infos légales|   Vie privée

Site agréé par la Région Wallone (WEB-023)

Portail wallon du bien-être animal

© Chiens-chats.be